Les differentes constructions de SUP gonflables

 

Comment sont construits les paddles gonflables?

Ça y est !

Vous avez enfin trouvé la longueur et la largeur de votre SUP gonflable.

Cette fois c’est sûr, vous êtes prêt pour la rando, la balade, le yoga ou peut-être la descente en eau vive

Vous avez décidé jusqu’à l’épaisseur de la planche en fonction de votre poids, de la rigidité, quand soudain, c’est le drame : on vous parle de la construction.

Oui, la construction de votre paddle gonflable est extrêmement importante.

Le SUP gonflable n’est pas simplement rempli d’air : les constructions de planches gonflables ont énormément progressé ces dernières années.

L’intérieur de votre SUP gonflable, couplé à son shape (sa longueur, sa largeur et son épaisseur) déterminera sa qualité.

Tout comme les planches rigides, les constructions de planches gonflables ont maintenant leur importance.

Un choix adapté à votre programme, à l’ utilisation que vous souhaitez en faire et c’est parti pour des heures de glisse sans limite.

Mais avant cela nous allons faire un tour rapide des constructions disponibles :

Le Drop Stitch :

Les SUP gonflables sont construits à partir de la technologie Drop Stitch.

C’est le cœur de la planche gonflable.

Cette technologie consiste à assembler deux membranes de PVC entre lesquelles on vient tisser des milliers de fils de polyester régulièrement espacés.

Ce maillage entre les 2 membranes (on peut aussi dire « peaux » ou « layer ») permet de retenir l’air en gardant la forme plate du SUP malgré la pression.

Sans ce maillage, votre planche ressemblerait à un gros ballon :

Le Drop Stitch permet à votre planche d’avoir le bon shape !

Un Drop Stitch de qualité aura donc un maillage plus dense, composé de plus de fils entre les deux peaux.

La planche acceptera plus de pression, et on pourra donc la surgonfler sans risquer de la déchirer.

Concrètement, un Drop Stitch normal, par défaut se gonfle à 15 PSI (12 pour les plus mauvais), alors qu’un Drop Stitch de qualité acceptera une pression de 25 PSI…encore faut-il réussir à atteindre cette pression…

Un Drop Stitch de qualité se déformera moins, car la construction ayant plus de fils, l’air sera repartie de façon plus homogène. La planche gardera son shape.

Une planche avec un Drop Stitch de mauvaise qualité aura des imperfections, des bosses…

Bref, vous l’aurez compris, le Drop Stitch, c’ est le pain de polystyrène de la planche rigide.

Mais comme une planche rigide dont le pain de mousse ne constitue pas l’essentiel de la construction, le Drop Stitch ne défini pas à lui seul la qualité d ‘un SUP.

Ce qui l’entoure a également son importance.

Il ne faut jamais laisser un SUP gonflable gonflé au soleil

Simple peau :

Le paddle simple peau présente quasiment le Drop Stitch dans son plus simple apparat, c’est à dire simplement les 2 membranes PVC reliées entre elles par des fils.

Un pad antidérapant collé sur la planche, un peu de peinture et voilà un SUP gonflable simple peau.

Il s’agit d’une planche bas de gamme, très accessible au niveau du prix.

Selon la qualité du Drop Stitch, il sera plus ou moins cher (mais c’est de toute façon l’entrée de gamme des planches de SUP gonflables).

Le problème du SUP simple peau est qu’il est quasiment impossible d’ obtenir un layer sans défaut (imperméable à 100%)

Avantages : Coût peu élevé

Légèreté

Inconvénients : Risque de micro trous/ porosité de la membrane

Fragilité

Manque de rigidité (conseillé aux poids plumes)

Simple peau + Stringer :

Il s’agit tout simplement d’un simple peau auquel on rajoute une bande de PVC longitudinalement.

Cette bande de PVC d’une trentaine de centimètres de large est collée lorsque le SUP est gonflé.

Le stringer n’est pas tiré, il joue un rôle de rigidité et de résistance.

Avantages : Plus rigide que le simple peau

Plus résistant que le simple peau

Prix encore « entrée de gamme »

Inconvénients : Plus lourd que le simple couche

Plutôt accessible aux poids légers (- de 90 kg)

Double peau :

Une deuxième couche de PVC est collée sur le PVC d’un SUP simple peau déjà gonflé.

La deuxième peau n’est pas tendue, elle joue un rôle d’ étanchéité, de résistance et de rigidité.

Cette construction est beaucoup plus fiable, les deux membranes PVC et la colle assurent une structure parfaitement étanche.

Le seul problème est que le fait de coller un deuxième layer sur une première membrane rajoute un poids non négligeable à la planche.

Un double encollage est nécessaire pour assurer un maintient optimal de la deuxième peau, ce qui rajoute 2 à 3 kg au SUP.

La finition peut aussi souffrir de cette construction car la deuxième membrane étant collée à la main, il peut y avoir des imperfections, des plis, des bosses…

Avantages : Plus résistant car plus épais

Planche plus rigide

Moins de risque de porosité

Inconvénients : Planche plus lourde (2 à 3 kg en plus)

Finition (plis, bulles…)

On trouve même du triple layer

Fusion :

Au lieu d’être collée sur la planche gonflée, avec le procédé « fusion », la deuxième couche est fusionnée à chaud avec la première couche.

Les deux couches ne sont donc pas collées, et on économise ainsi le poids de la colle.

En moyenne un SUP de technologie Fusion gagne 20% de poids comparé à un SUP double peau.

Les deux peaux sont fusionnées non gonflées, ce qui permet au SUP de gagner encore en rigidité.

Enfin la finition est beaucoup plus précise, car on n’ a pas de plis, de bulles… le deuxième layer est plus tendu.

A ce stade là , il peut être intéressant de vous informer que certains SUP gonflables utilisent la technologie Stringer Fusion, qui consiste à fusionner une bande de PVC sur la longueur de la planche. C’est mieux qu’un simple peau avec stringer collé car c’est plus léger( il n’y à pas de colle), mais on reste tout de même relativement proche d’un simple peau.

Le procédé Fusion est totalement efficace sur l’intégralité de la board.

Avantages : Plus léger que le double peau (-20%)

Plus rigide que le double peau

Finition

Inconvénients : Prix élevé

Fusion MSL :

Le procédé fusion MSL est le même procédé que le procédé Fusion, mais avec une couche de fibre de verres unidirectionnelles entre les deux couches de PVC fusionnés.

On parle ici de sandwich (assemblage de plusieurs couches d’éléments différents (carbone, époxy, kevlar…), tout comme dans les construction de planches rigides.

Ce procédé offre à l’heure actuelle le maximum de rigidité sur les paddles gonflables, on peut calculer un gain de 30% de rigidité par rapport à un SUP double peau).

Avantages : Plus rigide (+30%)

Inconvénients: Le prix

Le Double chambre :

Pour dépasser les 300 mètres de la côte et faire de la longue distance jusqu’à 2 miles des côtes, vous devez être équipé d’un paddle gonflable double chambre, de sorte que si vous êtes victime d’une avarie sur une des chambres vous puissiez rentrer à bon port en toute sécurité.

Deuxième couche de rail PVC.

  1. Bande de renforcement.

  2. Première couche de rail PVC.

  3. PAD en mousse.

  4. Revêtement léger avec motifs imprimés.

  5. Double corps en Drop Stitch.

  6. Chambre à air supplémentaire.

Pour résumer,

La construction d’un SUP gonflable est à l’heure actuelle aussi technique que la construction d’un SUP rigide.

Depuis les premiers SUP simple peau considérés comme des jouets, légers, accessibles mais peu performants, on accède aujourd’hui à des constructions gonflables de très bonne qualité capables de rivaliser avec les planches rigides.

Les recherches continuent toujours dans l’univers du paddle gonflable pour rigidifier les planches, avec des systèmes de lattes latérales ou longitudinales afin d’améliorer la glisse et d’augmenter les performances des supports.

Les gammes de SUP gonflables peuvent donc correspondre à un maximum de fonctions, de besoins :

Vous êtes un simple utilisateur occasionnel, votre planche servira aux jeux de plages avec les enfants cet été, vous pouvez porter votre choix sur un paddle simple peau, peu onéreux (attention à la qualité du Drop Stitch quand même).

Au contraire, si vous êtes un pratiquant assidu, exigeant et que vous recherchez la performance, les constructions double peaux ou fusion sont faites pour vous.

Vous pourrez ainsi alimenter les discussions sur la plage pendant les vacances en expliquant à votre voisin pourquoi votre planche est plus rigide que la sienne…

Sommaire
Quelles sont les différentes constructions des paddle gonflables?
Titre de l'article
Quelles sont les différentes constructions des paddle gonflables?
Description
Il existe de nombreuses constructions disponibles pour les paddle gonflable: des rigides, des résistances et leurs opposées. Comment choisir?
Auteur
Nom du rédacteur
Paddle Gonflable
Logo de la marque