Comment se protéger du froid en SUP ?

Pratiquer le SUP hors saison, nos conseils pour lutter contre le froid

 

Malheureusement les vacances sont finies et les températures estivales nous ont quittés. Néanmoins grâce à cet été vous êtes clairement devenu addict à la pratique du paddle gonflable et vous aimeriez continuer à naviguer?

Vous vous rendez donc sur votre spot préféré et vous mettez vos orteils dans l’eau.. désillusion elle est gelée..

Ne vous inquiétez pas, l’équipe de PaddleGonflable.com a pensé à vous et vous livrez ses secrets pour naviguer dans l’eau froide.

 

 

La combinaison néoprène  

Le plus important en hiver et lorsque les températures sont froides, c’est de vous isoler correctement du froid mais aussi du vent.

Pour cela nous vous conseillons donc de portée une combinaison néoprène très utilisé dans les sports nautiques. Si vous ridez en hiver, il est préférable d’optez pour une combinaison 5/3 d’épaisseur. Ainsi 5mm d’épaisseur protègeront vos parties vitales tandis que 3mm recouvriront vos bras et jambes. Pour la pratique du SUP, l’important est aussi de choisir une combinaison avec un néoprène souple, qui vous permettra d’être vraiment libre de vos mouvements. Le but n’est pas de ressembler à un robot flottant articulé sur l’eau.

Vous pouvez aussi partir sur une 4/3 d’épaisseur et ajouté un petit sous-vêtement par dessous. Ainsi cette combinaison pourra être aussi utilisé à la mi-saison, là où une 5/3 peut vite s’avérer trop chaude.

Il est important aussi de choisir une combinaison étanche au vent, sinon vous risquez de vous geler en cas de chute dans l’eau.

Le Saviez-Vous?: il existe depuis peu des combinaisons inscrites dans un programme de production “verts” fabriqué à partir de matières premières plus respectueuse de l’environnement. Ces combinaisons font aussi généralement partis d’un programme de recyclage une fois usagées afin de leur donner une nouvelle vie dans d’autres produits. Pensez à la planète lors de votre achat.

( La combinaison Sola en 5/4mm disponible ICI)

 

Les gants néoprènes

Attention à vos mimines ! Lorsqu’il fait froid et que l’on a les mains mouillées, on a froid, c’est indéniable. Au même titres que les combinaisons néoprènes, il en existe de différente épaisseur et de différent modèles. Par exemple, optez pour des gants plutôt que des mitaines vous permettra de mieux vous isoler du froid mais diminuera votre feeling sur votre pagaie. C’est un choix à faire.

(Les gants néoprène Enemii disponible en cliquant ICI)

 

Protéger sa tête

Les plus grosses pertes thermiques de votre corps s’effectuent par la tête, il est donc judicieux de bien la maintenir au chaud. Pour cela 2 solutions s’offrent à vous:

La cagoule: Elle vous permettra non seulement d’isoler l’ensemble de votre tête du froid. La cagoule est généralement portée lorsqu’il fait sérieusement froid où qu’il y a beaucoup de vent. Il existe des combinaisons hivers qui ont une cagoule intégrée, super pratique et très efficace. Néanmoins si vous n’avez pas la chance d’avoir une combinaison comme ça, vous pouvez en acheter une indépendante. L’avantage de la cagoule “rapportée” est que vous pouvez la lier facilement à votre combinaison et l’enlever complètement lorsqu’elle n’est pas nécessaire. 

En SUP, l’utilisation d’une cagoule n’est pas forcément gênante car on va conserver le même champs de vision et entendre à travers le néoprène facilement.

Astuce: Nos amis windsurfeurs l’utilisent depuis longtemps déjà, j’ai nommé le bonnet en laine. Si vous n’avez pas de cagoule et que vous ne souhaitez pas en acquérir une, vous pouvez optez pour un bon vieux bonnet en laine. Même mouillé, il conservera la chaleur.

(La cagoule Enemii est disponible ICI )

 

Froid aux pieds ?

Attention garre aux engelures! Pour lutter contre froid, nous vous conseillons des botines néoprène hiver qui garderont vos pieds aux chaud dans l’eau froide. ll existe là aussi des modèles plus épais, ou bien avec le pouce indépendant. Nous vous conseillons d’ailleurs ce genre de chausson qui vont apporter un meilleur feeling sur le pont de votre planche.

Au niveau de la taille, il est important de prendre une pointure en dessous de votre pointure habituelle. La raison est simple: avec l’eau le néoprène a l’habitude de se détendre légèrement.

Les chaussons néoprène utilisés par nos collègues windsurfeurs et kitesurfeurs feront le job sans aucun problème. Vous pouvez y aller sans arrière pensées.

 

 

C’est tout ?? 

Voilà une liste de l’équipement contre le froid de base, les incontournables. Nous allons maintenant vous livrer nos produits “coup de coeur” ainsi que nos conseils (par le biais d’une FAQ) pour rendre sa session plus agréable.

Par exemple, il existe un produit qui peut sembler très accessoire et qui pourtant rend vraiment service. J’ai nommé le poncho. Cela vous permettra de vous changer dans une grande serviette en éponge qui vous protégera du froid et du vent.

(Idéal pour les sessions froides, voici le poncho Enemii, disponible ICI)

 

Une session hivernale est-elle plus dangereuse qu’une session estivale ? 

La réponse est OUI. Attention, même si vous êtes bien équipé et paré à affronter le froid polaire, gardé à l’esprit qu’il y a toujours un risque d’hypothermie. L’eau étant largement plus froide qu’en été, votre corps peut se retrouver en hypothermie plus rapidement et ceux même avec une combinaison néoprène. C’est pourquoi les sessions hivernales sont généralement plus courtes que les sessions estivales.

De plus le corps doit générer un effort supplémentaire pour combattre le froid et en plus pratiquer le SUP donc vous verrez que vous vous fatiguerez largement plus vite.

Enfin gardez à l’esprit qu’en période hivernale, il a moins de monde sur l’eau et donc pas ou peu de sauveteurs.

 

Mon SUP doit-il être gonfler différemment en été et en hiver ? 

La pression nominale requise se situe au alentour des 15 PSI. Cette pression est également la même en été et en hiver.

 

Existe t-il un entretien particulier à réaliser en hiver sur mon SUP ?

C’est surtout au niveau du séchage qu’il va falloir être prudent en hiver. Dû à des températures faibles, votre SUP ne séchera pas sur la plage. Vous pouvez donc le rouler mouillé en faisant bien attention à ceux que de l’eau ne pénètre pas par la valve de gonflage. Il vous faudra pas la suite le dérouler et le laisser sécher chez vous afin de permettre une bonne longévité au produit.

 

Conclusion

Naviguer l’hiver en SUP ou à l’inter-saison est tout à fait possible. Il faudra bien sur vous équipez afin de vous protéger du froid et ainsi de profiter à fond de votre session.

Gardez tout de même à l’esprit que les éléments (mer, rivière..) sont plus hostiles en hiver. On retrouve souvent du vent fort ou encore une houle formée. Veillez donc à bien checker les conditions météo avant votre session afin de ne pas prendre de risques inconsidérés. De plus, en hiver ou à l’inter saison, il n’y a pas de maître nageur sauveteurs sur les plages, ils ne pourront donc pas vous aider en cas de difficultés.

 

Partager:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Table des matières

Actu

Dans des sujets similaires

Le Stand Up Paddle: le sport de l’été

Pourquoi le SUP est-il devenu si rapidement le sport incontournable de l’été?  Apparu il est peu de temps, le paddle gonflable s’est rapidement démocratisé. Véritable

Comment se protéger du froid en SUP ?

Pratiquer le SUP hors saison, nos conseils pour lutter contre le froid   Malheureusement les vacances sont finies et les températures estivales nous ont quittés.

Vous cherchez un superbe paddle au meilleur prix?

Visitez notre boutique